245xx

Dans mon article sur les immatriculations des véhicules de l’armée belge, j’avais essayé de trouver une logique derrière les numérotations des plaques ABL. Il apparaissait que les 2 premiers chiffres d’une plaque correspondaient à une commande. Les 3 derniers chiffres étant le numéro du véhicule au sein de cette commande. En revanche, impossible de dater ces commandes.

Dans un autre article sur les jeeps de l’armée belge, j’avais identifié quelques CJ3A 100% civiles utilisées par l’Armée Belge. Il ne s’agissait pas de CJ3A passée par les Ateliers de la Dyle en 1952.

Grâce à la découverte de 2 nouvelles photos et à la base de données de photos de jeeps dans l’Armée Belge que je me suis constituée, j’ai réussi à identifier une commande de CJ3A civiles sur base de la plaque d’immatriculation.

Dans ce précédent article, vous pouviez voir une jeep immatriculée 24555. C’est une CJ3A civile, ce qui est identifiable grâce entre autres aux cerclages chromés de la calandre.

24555. Notez la plaque de tonnage.

J’ai trouvé une autre photo de cette jeep sur laquelle les arceaux de la capote sont visibles : ici pas de doute, il s’agit d’une capote civile, donc d’une jeep civile. La photo date de 1951, avant donc la commande de CJ3A ABL aux Ateliers de la Dyle. Pour vous en convaincre, je vous renvoie à mon article sur les différences entre les CJ3A ABL et civile. Dernier détail 100% civil, elle possède un marchepied pour monter plus facilement dans le véhicule.

La même jeep: on y distingue le marchepied et les arceaux de la capote.

En parcourant ma base de données, je suis tombé sur une autre jeep, de la police militaire celle-là. Sa plaque est assez proche puisqu’il s’agit de 24506. Et autre point intéressant, cette photo est datée et représente l’escorte du Général Piron en 1949. A nouveau, les cerclages en chrome sont bien visibles. C’est donc une CJ3A civile achetée par l’armée pour la police militaire.

Escorte du Général Piron en 1949. La jeep 24506 est versée à la Police Militaire.

2 jeeps civiles, avec une immatriculation assez proche : j’ai donc fouillé dans ma base de photos et je suis tombé sur la jeep suivante. La plaque est difficilement identifiable, mais commence clairement par 245. Il pourrait s’agir de la jeep précédente, mais elle possède quelque chose sur sa calandre, peut-être une sirène, ce qui pourrait la différencier. A nouveau, les chromes des cerclages de phares ne laissent planer aucun doute sur son origine 100% civile.

245xx. Le reste est malheureusement non lisible. Mais la présence d’une sirène sur la calandre me fait penser qu’il ne s’agit pas de la jeep 24506.

Et que dire de ces 2 photos d’une jeep immatriculée 24540 du 14ème de Ligne à Siegen en Allemagne de l’Ouest ? Jeep également civile. Notez que le parechoc est noir, avec les extrémités blanches. Une marque de tonnage (le 2) est également présente comme sur la jeep 24555.

Malgré la piètre qualité de la photo, les cerclages chromés sont typiques des jeeps civiles. Notez les éléments techniques visible et de couleurs noirs (parechoc et pont avant).
La même jeep en photo de piètre qualité malheureusement

Je suis enfin tombé sur 2 autres photos qui me permettent d’identifier à nouveau des jeeps civiles. Tout d’abord lors d’un défilé, 2 jeeps immatriculées 24514 et 24545.

Des jeeps défilent à Bruxelles.

Le parechoc de la jeep 24514 est également noir avec les extrémités blanches ce qui devait donc être assez courant sur les jeeps de la fin des années 40, début des années 50. Cette jeep possède 2 blasons difficilement identifiable sur le parebrise. Notez de plus que l’emboutissage WILLYS du capot est peint, autre caractéristique assez courante des jeeps civiles de série.

La jeep 24514. Notez l’emboutissage WILLYS sur le capot qui est peint. Les flancs des pneus sont blancs, pour le défilé.

L’autre jeep 24545 ne possède pas de marquages quant à elle.

La jeep 24545, très sobre en marquage…

Les 2 jeeps possèdent un marchepied.

Enfin, la dernière photo est de vraiment meilleure qualité et montre la jeep immatriculée 24521. Que pouvons-nous y voir ?

Beaucoup de détails 100% civils sur cette photo dont notamment la position de la roue de secours, le marchepied, les cerclages de phares,…

Tout d’abord le pneu est sur le côté !!!! C’est rare pour les jeeps de l’armée belge mais caractéristique des jeeps civiles. Je n’avais qu’une photo d’une jeep lors d’un défilé ayant sa roue sur le côté.

Sur cette photo, une jeep possède une roue sur le côté. C’était jusqu’à présent la seule photo d’une jeep militaire belge avec ce montage 100% civil.

Le parechoc est à nouveau noir avec les extrémités blanches. Le parebrise possède également 2 blasons dont celui de gauche représente un lion. Il s’agit plus que probablement du Lion du 2ème Corps d’Armée. Dans mon article sur l’identification des Lions, Je disais ne pas avoir d’exemple de jeeps du 2ème Corps: maintenant c’est chose faite. La jeep 24521 fait certainement partie de la même unité que la jeep 24514: leurs marquages sont identiques.

Le lion du 2ème Corps d’Armée

Elle possède également les marchepieds.

Et donc j’obtiens 7 jeeps, 100% civiles, immatriculées dans la série 245xx respectivement 24506, 24514, 24521, 24540, 24545 et 24555. La dernière plaque est difficilement identifiable mais fait partie de cette série.

Une photo étant datée (celle de l’escorte du Général Piron en 1949), et les premières CJ3A datant de 1949, l’Armée Belge a donc passé commande de cette série de jeeps en 1949. Et probablement directement chez l’importateur de l’époque : les Etablissements Wilford.

Ce sont des jeeps que j’appellerai « Catalogue », à savoir qu’elles n’ont reçu que peu de modifications par rapport au modèle civil original. Leur couleur doit donc être un vert foncé catalogue des CJ3A de 1949. Sur le site Kaiser Willys, il est possible de voir les couleurs année par année. J’opterais pour le Shasta Green, ou le Sportsman Green Poly.

Les couleurs des jeeps CJ3A pour les années 1948-1949

Le châssis et les éléments techniques de ces jeeps doivent être en noir. Les parechocs sont noir avec parfois les extrémités repeintes en blanc. Sur la jeep 24540, on décèle ce noir pour le pont avant.

Les marquages sont simples : Elles possèdent souvent une indication de tonnage (2 peint en noir sur fond jaune, directement sur le parechoc ou sur une plaque ronde attachée au parechoc). Possibilité d’avoir des blasons sur le parebrise. En revanche, elles n’ont pas encore de marquage d’unité (chiffre blanc sur fond noir) comme cela sera le cas pour les véhicules ABL à partir des années 50. La plaque d’immatriculation est à droite du parechoc, sur un support surélevé par rapport au parechoc. Elle est comprise dans une série identifiée allant de 24506 à 24555. Il n’est évidemment pas à exclure que cette série soit plus grande, ou que d’autres séries aient existées.

Voilà, donc si possédez une jeep CJ3A civile pure et dure (pas le modèle ABL) mais que vous désirez quand même lui donner un look militaire sans passer par la case « étoile blanche » et en respectant son historique, vous pouvez opter pour ce schéma de couleur et ces marquages : votre jeep n’en sera que plus unique !!!

Sur ce,

A+

Big One

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.