CJ3A civiles au sein de forces armées

L’armée belge reçoit de Willys MB au sortir de la guerre. Au début des années 50, ce parc vieillissant et usé doit être remplacé. Ce constat amènera à la production des Land Rover Minerva TT, mais aussi au montage et à l’adaptation de jeeps CJ3A ABL, dont les différences avec les CJ3A civiles ont été abordées dans l’article homonyme.

Toutefois, je suis tombé sur quelques photos de jeeps CJ3A purement civiles dans certaines unités de l’armée ou de la police belge. Il s’agit donc de véhicules probablement acheté ponctuellement par différentes unités avant la production des CJ3A ABL. Je terminerai cet article en vous reparlant des CJ3A de la Force Publique. Ce sont également des jeeps purement civiles, mais qui font partie d’achat plus groupés, et qui ont reçu des équipements spécifiques.

Alors commençons tout d’abord par cette jeep de la police militaire dont j’ai déjà utilisé la photo dans un précédent article.

CJ3A 100% civiles, et mise aux couleurs de la police militaire. Notez le drapeau belge suivi de l’immatriculation sur le flanc du capot, et un blason recouvert de noir (probablement une tête de lion) juste en-dessous de la fixation du parebrise. Les flancs des pneus sont peints en blanc et les écrous de roues sont aux couleurs standards des véhicules ABL.
Petit zoom sur le blason recouvert. Je reviendrai sur ces têtes de lions dans un futur article.
Couleurs des éléments de fixation des roues.

Parmi les détails qui en font une CJ3A purement civile, vous noterez les points d’attache de la structure de la capote, les marchepieds, l’absence de parechocs militaires à l’arrière, le pare-brise avec sa glissière simple pour attacher la capote.

La roue de secours est placée sur le panneau arrière, mais nul doute que le hayon est fonctionnel.

Passons maintenant à cette CJ3A civile utilisée par les paras belges. Mis à part sa roue de secours également déplacée à l’arrière, elle n’a rien d’une jeep militaire. Parmi les détails intéressants, notez les cerclages de phares chromés, bien brillants et bien visibles, ce qui me fait penser que cette jeep devait être utilisée comme véhicule de liaison uniquement et pas comme véhicule de combat par les paras. Petit détail, notez le symbole des SAS, repris par les paras belges après-guerre.

Vue de face, les chromes sont rutilants. Une plaque de tonnage est présente sous la plaque d’immatriculation à gauche. Les clignotants sont sur les ailes, et elle ne possède pas de phare de blackout.
Détail sur la glissière supérieure du parebrise.
Vue latérale, la peinture du capot est plus brillante que matte.
Qui ose gagne, l’écusson SAS reprit par les paras belges.

(Addendum du 21-12-2020)
Je viens de trouver une nouvelle photo d’une jeep qui pourrait bien être la même que la précédente. Je n’ai pas de preuves, mais uniquement des indices. A première vue pas de doutes, il s’agit bien d’une CJ3A 100% civile. La photo est datée de 1951, donc avant la production des CJ3A ABL. La jeep est immatriculée 24555 et possède une plaque de tonnage jaune marquée d’un 2. Ce qui me fait penser que ce serait peut-être la même jeep, c’est justement la position des plaques d’immatriculations et de tonnage, rigoureusement identique à la jeep para précédente.

1951, une CJ3A purement civile et en arrière-plan une Willys MB (source: Abl History Forum)
Les 2 jeeps comparées. Malheureusement l’immatriculation de la jeep de droite n’est pas lisible ce qui m’empêche de valider cette hypothèse.

(Addendum du 12-01-2021)
Voici une autre jeep typiquement civile: elle possède une capote non militaire, les marchepieds… Par contre, elle a reçu un phare blackout sur l’aile avant gauche.

Jeep CJ3A militarisée. Notez les indications de pression au-dessus des pneus, le lion à l’arrière de la caisse, l’immatriculation sur le côté du capot et surtout le dessin du tank sur le côté de la caisse.

Quittons les forces armées pour nous intéresser à une jeep CJ3A utilisée par la police. Elle est peinte en bleu foncé. Parmi les détails à noter, elle possède un phare de recherche fixé sur le parebrise et est montée de pneus civils.

Le rétroviseur est déplacé sur l’aile, les cerclages de phare sont peints en bleu marine. Les clignos sont sur les ailes. La capote et ses fixations sont d’un modèle civil.

Il existe une belle restauration d’une CJ3A dans ces couleurs, prises sur le stand jeep d’un salon à Anvers (photo Gerrit Seys).

Reproduction assez fidèle de cette jeep de la police. Comme différences, notez les points d’attache sur le châssis juste au-dessus du parechoc (c’est probablement un châssis de jeep M38), les pneus military et les cerclages chromées des phares.

Enfin, quittons la Belgique pour nous rendre dans son ancienne colonie: Autre exemple de jeeps CJ3A civiles utilisées par une force armée belge, et dont je vous avais parlé dans un de mes premiers articles, les CJ3A de la Force Publique au Congo. Ce sont des jeeps 100% civiles, mais sur lesquelles sont ajoutés des équipements militaire (par exemple le poste radio ou le support de mitrailleuse). Ces photos proviennent du très bon site CJ3B.info.

A l’indépendance du Congo, ces jeeps furent utilisées par les forces locales, et réapparaissent lors des différents événements qui émaillent les premières années post-coloniales. Leur configuration ne change que très peu. La principale consistant au recouvrement du drapeau belge de la plaque d’immatriculation.

Le drapeau belge est recouvert de bleu, pour faire référence au drapeau congolais.
Défilé de jeeps de l’ANC, l’Armée Nationale Congolaise, descendante de la Force Publique.

Ces jeeps seront ensuite utilisées par différentes forces, en fonction des alliances et des disponibilités.

Des mercenaires belges entassé tout sourire dans une CJ3A. Notez les clignotants très spécifiques ainsi que la plaque d’immatriculation 1726 et son drapeau katangais.
Soldats et mercenaires lors de la tentative de sécession du Katanga. Notez le support de radio, la position de la roue de secours, et la plaque d’immatriculation katangaise toute pliée, mais commençant par 175x. Les clignos très spécifiques sont aussi visibles.
Jeep CJ3A ex-Force Publique, ex-ANC, utilisée par l’ONU. A nouveau la plaque commence par 17 (ici 1744). Le drapeau est bleu.

Sur ce, je retourne sabler des pièces!

A+

Big One

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *