Courrier des lecteurs

Le blog est principalement basé sur l’analyse de photos que je trouve à gauche à droite sur Internet. Ces photos me permettent d’illustrer des articles, et souvent (notamment pour les CJ3A ABL) de trouver et découvrir des détails que je ne connaissais pas.

Le problème, c’est que bon nombre des photos que je trouve ne sont pas légendées, ni souvent créditées. Je les utilise quand même, partant du principe que le blog est non commercial, et que si quelqu’un ne veut pas que j’utilise une photo, il n’a qu’à me le dire. Et cela fonctionne bien, que ce soit pour le blog Belgian-Jeep, ou pour mon précédent blog sur les M201 Sahara. Je ne pense pas que quelqu’un m’aie déjà demandé de supprimer une photo. Au contraire, je reçois parfois des informations provenant des détenteurs de droit de la photo.

C’est ce qui vient de se passer pour une photo que j’avais utilisée dans mon article sur les CJ3A civiles au sein des forces armées. Il s’agissait d’une photo d’une CJ3A utilisée par la police ou la gendarmerie.

Comme promis, je crédite cette photo: « Photo service historique de la Police – Bruxelles »

J’ai été contacté par Mr Toumpsin, collaborateur bénévole du service historique de la police, qui en plus de me permettre d’utiliser la photo me fournit les informations suivantes :

« C’est une Jeep Willys CJ de la gendarmerie belge. Le véhicule utilisé était affecté à la Brigade territoriale de Dison, commune située à proximité de Verviers. La carrière de ces jeeps à la gendarmerie semble avoir été très courte et peu d’informations sont disponibles. Il semblerait que ce type de véhicule provenait des réserves de l’armée. Leur nombre exact au sein de la gendarmerie est toujours inconnu. »

Un grand merci donc à Mr Toumpsin.

Et tant que je vous parle de CJ3A civile militarisée, un autre lecteur, Pascal, m’a fourni le lien d’un film sur les paras belges dans l’immédiat après-guerre. Et parmi les jeeps MB, une jeep a retenu son attention. Il s’agit d’une CJ3A 100% civile (elle possède même la roue de secours sur le côté) utilisée par notre unité d’élite.

Convoi de jeeps de para commandos fin des années 40, début des années 50.

En procédant à un arrêt sur image et en zoomant, il est même possible de lire sa plaque d’immatriculation : 24516. Elle fait donc partie de la commande de CJ3A civile dont je vous ai parlé dans mon article du mois de septembre. J’identifie maintenant 8 jeeps de cette commande de matériel.

Zoom

L’intérêt du film (que vous pouvez voir via ce lien) est qu’il montre l’arrière de la jeep et ses marquages.

Comme points remarquables, notez la plaque de limitation de vitesse, la marque WILLYS peinte en clair, et ce qui semble être un blason à gauche de la ridelle arrière.

Une autre CJ3A civile est visible à la fin. On y distingue une installation radio.

CJ3A radio. Notez la position de la roue de secours.

Enfin, dernier courrier de Gerrit qui m’a renseigné une magnifique pub des Ets Wilford pour une Station Wagon. J’ai réussi à l’acquérir et je vous la détaillerai dans un prochain article.

Merci donc à mes chers lecteurs !!!

Sur ce,

A+

Big One

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.