Guerre de Corée

La fin de la seconde guerre mondiale marque le début de la guerre froide, affrontement idéologique entre les 2 superpuissances du moment : la Russie et les Etats-Unis.

Afin de contrer l’expansion du communisme, les Etats-Unis vont intervenir à différent niveaux dans le monde. Le grand affrontement russo-américain n’aura heureusement jamais lieu, en revanche de nombreux conflits annexes éclateront et notamment en Asie qui sera le siège de la guerre de Corée, puis de la guerre du Vietnam.

La guerre de Corée est le premier grand conflit post WW2. Après plus de 30 ans d’occupation japonaise, la Corée est divisée en 2 partie : le nord, géré par les soviétiques, et le sud par les Etats-Unis. La frontière entre ces 2 zones est le célèbre 38e parallèle. Les tentatives de réunification échouent et fin des années 40, un gouvernement communiste est mis en place au nord, et un gouvernement pro-américain au sud. La situation dégénère en conflit de 1950 à 1953.

Les Nations Unies (grâce au boycott de l’Union Soviétique et au fait que c’est la République de Chine (càd Taïwan) et non pas encore la République Populaire de Chine qui siège au conseil de sécurité) votent une résolution permettant une intervention militaire. Un contingent international mais principalement américain va donc intervenir sur place pour combattre les Coréens du nord, aidés par l’armée populaire chinoise. L’Union Soviétique n’intervenant que logistiquement (fourniture d’armes et de matériels).

Dans ce contexte, un corps expéditionnaire belgo-luxembourgeois de plus de 3000 soldats est envoyé en Corée. Il s’agit principalement de volontaires qui resteront sur place de 1951 à mi-1955. Ils participeront activement aux combats et seront honorés de 3 citations.

La tête de lion sur un fond tricolore et bleu ONU est l’insigne des forces belges en Corée.
Autre moyen de reconnaitre un belge en Corée, la presse importée!!!!

Après cette rapide introduction, je vais évidemment en venir à ce qui fait l’essence même de ce blog, à savoir les Jeep Willys. J’ai en effet trouvé quelques clichés de jeep MB utilisées par les Belges en Corée. Elles possèdent quelques marquages assez spécifiques qui pourraient inspirer quelques jeepers en recherche d’originalité (je le répète à l’envie : il n’y a pas que les jeeps de la 101e AB dans la vie…).

Commençons par la plus emblématiques de ces jeeps. C’est le véhicule du Père Vander Goten qui y apposa cette magnifique citation en réaction à la devise « Can Do » du 15e Bataillon US d’infanterie : « BELGIaNS CAN DO TO ! ».

Photo emblématique du corps expéditionnaire belge
Vue de l’avant droit. On distingue un tissu sur le capot , probablement un drapeau bleu de l’ONU.
La vue avant. La jeep a déjà vécu. Notez le blason circulaire sur le parechoc. L’inscription BELGIAN U.N. FORCES est masquée par le drapeau dont je vous ai parlé à la photo précédente. Elle possède le drapeau belge accroché au rétroviseur avant gauche. Des boites de munitions sont fixées sur les 2 ailes.
Présente il y a quelques années au musée de l’armée, une reproduction de la jeep du Père Vander Goten.

Parmi ses marquages remarquables, notons le bas du parebrise, reprenant le n° 77 à droite (unité probablement) et l’inscription BELGIAN U.N. FORCES. Il semblerait que la jeep ait été repeinte (ou du moins le bas du parebrise, mais qu’on ait peint autour de ce marquage.

Détail de la peinture du parebrise entourant l’inscription BELGIAN U.N. FORCES.

L’inscription BELGIaNS CAN DO TO! est faite à main levée et n’est pas parfaitement centrée.

Sur le côté du capot, on distingue un numéro dont une partie est peint sur une couleur plus claire. Je lis les chiffres 8499 ou 3499. Sur une autre vue de la jeep, cette inscription semble avoir été recouverte de peinture de l’autre côté.

Capot, à gauche: 3499 ou 8499.
Une zone plus foncée a probablement masqué un ancien marquage US ou ABL. La boite à munition est fixée dans l’aile.

Des boites de munitions sont fixées sur l’aile avant droite et sur le marchepied droit. Probablement vissées directement dans la tôle.

Enfin, un blason rond représentant un fakir sur un obus, dans un style très « Nose Art » est fixé sur le parechoc avant. Si quelqu’un peut me l’identifier, je suis preneur.

Un fakir sur un obus, dans un pur style Nose Art digne des bombardiers de la seconde guerre mondiale.

Une constante également des jeeps du corps Belge, l’inscription BELGIUM sur le parebrise avant.

BELGIUM

A nouveau, on peut distinguer des inscriptions sur les côtés du capot : ici par exemple ABL 9474.

BELGIUM et ABL 9474 sur le flanc du capot.

La photo suivante, grâce à sa très bonne qualité, nous montre également le marquage BELGIUM sur le parebrise. Une croix nous fait évidemment penser qu’il s’agit du véhicule d’un aumônier militaire.

2 jeeps bien embourbées. Notez la position de la roue de secours devant la calandre (visible sur différentes photos), l’inscription BELGIUM et les marquages ABL579. Une étoilé est peinte entre le capot et le tablier de la caisse.

Son capot possède le marquage 100% belge ABL579, mais également une étoile US peinte très proche du parebrise. Ce n’est pas le cas de toutes les jeeps belges en Corée. Cette étoile à la position assez spécifique se retrouve sur des Willys MB américaine en Corée, comme le montrent les 2 photos suivantes.

Jeep MB US avec l’étoile à la même position: c’est donc un marquage standard de la guerre de Corée
Une autre photo d’une jeep US. Notez l’inscription latérale qui me fait beaucoup rire:
THIS VEHICLE IS
US$ 1106xxxx
TAKE CARE OF IT

Ces étoiles ont pu être peintes ultérieurement sur un véhicule 100% ABL (facilitation de la reconnaissance par les avions). Une autre hypothèse est que le corps expéditionnaire a récupéré des jeeps de l’armée américaine sur place, jeeps qui recevront ultérieurement les marquages ABL. Mon avis est que certaines jeeps sont arrivées avec le corps expéditionnaire, et d’autres furent prêtées ou données sur place par l’Armée Américaine. Les marquages ont été partiellement ou complètement changé.

La photo suivante, de faible qualité malheureusement, nous montre l’emplacement de la plaque d’immatriculation sur les jeeps ABL.

La plaque d’immatriculation et un jerrican à eau sur le parechoc

Cet emplacement est corroboré sur les 2 photos suivantes (la première n’est pas prise en Corée).

Des jeeps MB de l’armée belge après guerre.

La seconde représente un office religieux. Le capot de la jeep sert d’autel pour la messe. On distingue la fixation et la plaque sur le parechoc. Enfin, c’est une jeep des paras, car elle possède la dague ailée sur le côté droit.

Messe en Corée: Jeep para avec sa plaque sur le parechoc.

Voilà, j’espère que ces marquages assez spécifiques donneront envie à un jeeper en recherche d’originalité.

Plutôt que d’américaniser des jeeps belges, belgisons des jeeps américaines !!!!!

Sur ce,

A+

Big One

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.