Sablage et rénovation

Octobre m’a permis de fêter mon anniversaire et de recevoir une magnifique cabine de sablage Hobbyblaster. J’ai donc passé 2 jours à la construire et il a fallu m’organiser. N’ayant pas de garage, la jeep est chez mon paternel. J’ai par contre trouvé de la place dans ma cabane de jardin pour placer la cabine.

Mon cadeau, une sorte de meuble Ikéa en pire…
Début du montage
La grosse boite rouge doit rentrer dans la petite boite grise!!
Même pas peur, ça va le faire!
Et hop!!!

Je me suis fait la main sur un petit phare Auteroche que j’avais acheté pour la M201 Sahara.

Le phare que j’avais acheté pour son support et son optique.
Sablé…
Et remis à neuf!!

Le premier apprentissage concerne le compresseur : je ne possédais qu’un petit compresseur de 25 litres de cuve avec un débit d’aspiration de 160 litres par minute, c’est évidemment totalement insuffisant. Il m’en fallait un plus gros, mais je n’ai malheureusement pas la place de placer une cuve de 100 litres. De plus, les gros compresseurs sont souvent alimentés en triphasé, ce qu’évidemment je n’ai pas dans ma cabane… J’ai trouvé un compromis en achetant un compresseur de 50 litres avec un débit d’aspiration de 350 litres par minute. Alors clairement ce n’est pas optimal, mais je m’en sors bien.

Le filtre à air avant…
… et après!!!

Par contre, sur des pièces assez grandes avec 2 ou 3 couches de vieilles peintures, le sablage peut prendre pas mal de temps. Résultat, un compresseur qui tourne en continu ou quasi. J’ai donc trouvé une nouvelle solution que j’utilisais déjà avant : le décapage dérouillage par électrochimie.

Décapage des pièces par électrochimie (ici la colonne de direction que j’ai décapé en 2x).

Je traite d’abord les pièces à retaper dans un bain électrochimique. La rouille est remplacée par un petit dépôt noir, et la peinture se décolle très facilement. Je finalise ensuite le traitement avec la sableuse afin d’obtenir une pièce comme neuve.

Le tube tout sale et tout pourri d’arrivée d’air, rouge dans sa couleur d’origine ABL.
Après 24h dans le bain, la peinture se retire comme une pelure d’orange.
Après nettoyage avec une brosse dure.
Et la pièce après sablage, comme neuve.
Au passage, je tombe sur le petit détail qui fait toute la différence: WOF, Willys Overland France, une pièce d’Hotchkiss. L’armée belge aurait-elle achetée des pièces de rechange à la S.O.F.I.A.????

La dernière étape consiste à peindre la pièce en primaire et à l’emballer. Les caisses de pièces remises à neuf commencent donc à s’entasser dans ma cave.

La colonne de direction toute neuve.
Des caisses de pièces neuves s’entassent dans ma cave, en attente de la reconstruction.

Sur ce,

A+

Big One

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *