La Force Publique durant la seconde guerre mondiale

Le 10 mai 1940, les allemands envahissent la Belgique. L’Armée résiste 18 jours mais se voit contrainte de capituler le 28 mai. Alors que le Roi se constitue prisonnier, le gouvernement s’exile à Londres d’où il continuera sa tâche tout en gardant le contrôle sur les colonies du Congo et du Rwanda, à la différence des colonies françaises qui se soumettent elles au gouvernement d’occupation de Vichy.

Le Congo représente un enjeu stratégique pour les alliés car il possède de nombreuses matières premières indispensables à l’effort de guerre.

Il possède aussi une armée, la Force Publique. Les cadres et officiers sont belges, et les troupes proviennent des populations indigènes, L’équipement des troupes est assez vétuste initialement mais reçoit du matériel plus moderne dans le courant du conflit via le contrat Prêt-Bail (Lend-Lease). C’est ainsi que vers 1942-1943, des jeeps Willys sont livrées. Ce sont donc les toutes premières jeeps à équiper l’armée belge.

Il existe quelques photos de ces jeeps qui ont été prises par André Cauvin. Ce cinéaste belge fut un résistant de la première heure durant la seconde guerre mondiale. A la demande du ministre Paul-Henry Spaak, il a tourné un film en 1942-1943 intitulé Congo, et dont l’objectif était de promouvoir l’effort de guerre de la Belgique via les ressources fournies aux alliés par sa colonie.

Durant le tournage, il a réalisé quelques photos de la Force Publique. Ces troupes furent déployées en Abyssinie et lutèrent contre les italiens. Ces photos sont protégées de droits d’auteurs et je ne peux donc pas les reproduire, et je vous renvoie donc vers le site d’archive de la CEGESOMA pour les consulter (aller dans la phototèque, et faites une recherche sur: André Cauvin jeep).

Parmi ces photos, il en est une magnifique car en couleur, et que j’ai trouvée sur le très bon site CJ3B.info.

Elle nous permet d’apprécier les marquages très simples des véhicules. On y voit une quinzaine de jeeps, placées devant des camions de transport de troupes. La plupart des jeeps tirent un canon. Les équipages sont mixtes ou tout à fait indigène. La photo semble tirée d’un album de Tintin.

On ne trouve que la plaque d’immatriculation typique des véhicules militaires belge (4 chiffres noirs sur fond blanc avec drapeau tricolore à gauche) ainsi qu’une petite cocarde noir jaune rouge sur le flanc du véhicule.

En faisant des recherches, je suis également tombé sur une jeep miniature de la force publique. Bien qu’il s’agisse d’une Willys MB, les marquages sont d’après-guerre par contre. C’est une jeep de la gendarmerie comme on le voit sur le tablier du pare-brise. C’est également reconnaissable aucasque kaki avec une ligne rouge des occupants.

Sur ce, A+

Big One

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *